Dites NON aux bactéries multirésistantes

Avez-vous déjà entendu parler des bactéries multirésistantes ? C'est un sujet qui fait froid dans le dos ! Nous aimerions l'expliquer un peu mieux, car cette semaine est la Semaine mondiale de sensibilisation aux antimicrobiens. Comme nous désinfectons beaucoup trop et prenons trop souvent des antibiotiques, il est important d'être conscient des dangers qui peuvent y être associés. C'est le thème de cette semaine !

Les bactéries hospitalières multirésistantes sont des bactéries qui sont devenues résistantes à tous les types d'antibiotiques. Ça a l'air plutôt effrayant, non ? Ils n'existent pas seulement dans les hôpitaux, mais vous pouvez les y trouver. En effet, de nombreux antibiotiques sont utilisés dans les hôpitaux et, au bout d'un certain temps, les antibiotiques n'ont plus d'effet sur les bactéries. Que signifie exactement tout cela ? Et surtout, comment des bactéries saines peuvent-elles aider ? Parce que, bonne nouvelle, ils le peuvent certainement !

Comment cela fonctionne-t-il ?

Dans les hôpitaux, on utilise beaucoup de désinfectants et d'antibiotiques. Ils font cela pour empêcher la propagation des maladies, bien sûr. La propagation et la reproduction de bactéries résistantes sont liées à l'hygiène, mais pas à une trop mauvaise hygiène ! Non, cela a à voir avec une trop bonne hygiène. En désinfectant et en utilisant des antibiotiques aussi souvent, au bout d'un certain temps, seules des mutations de certaines bactéries subsistent. En effet, ces bactéries contiennent un gène, un morceau d'ADN, qui rend les antibiotiques inoffensifs et leur permet de rester en vie ! Les « survivants » sont alors très résistants aux médicaments utilisés. Ainsi, les antibiotiques et les désinfectants n'ont plus d'effet sur ces mutations. Et là, ça devient dangereux. Heureusement, ils le maîtrisent bien dans les hôpitaux ! Mais c'est quand même une histoire un peu effrayante. Il existe également certaines réglementations concernant l'utilisation d'antibiotiques dans l'élevage des animaux, par exemple. Mais les bactéries multirésistantes restent un sujet brûlant et une menace sérieuse pour la santé publique. L'Organisation mondiale de la santé continuera d'en parler !

Les bonnes bactéries peuvent aider

« Quel est votre objectif réel avec cette histoire de bactéries ? », me direz-vous. Bien sûr, les antibiotiques doivent être utilisés avec parcimonie. Ainsi, les bactéries ont moins de chances de devenir résistantes. Mais le nettoyage probiotique, comme nous le faisons avec YOKUU, peut aussi être envisagé. En permettant aux bonnes bactéries saines de déterminer la flore intérieure, les mauvaises bactéries malsaines ont moins de chance. Il n'y a pas assez de place et de nourriture quand il y a déjà tant de microbes sains ! Les bactéries saines mangent si facilement et si rapidement qu'il n'en reste pas assez pour les « mauvaises » bactéries, qui ne peuvent donc pas survivre. Lorsque les mauvaises bactéries prennent le dessus, il y a de la poussière, des taches et des odeurs partout. En revanche, lorsque les bactéries saines prennent le dessus, votre maison sent bon, la poussière a moins de chance de s'installer et les taches disparaissent comme neige au soleil ! Tout est bien qui finit bien !